12/01/2012

Madame Rochat, il faut trancher !

Quand il est nécessaire de trancher dans le vif, il ne faut pas hésiter !


Voici le moyen de, peut-être, sortir de la gonfle notre Conseillère d'Etat Madame Rochat !

1. Redéplacer la scientifique Madame Bonfanti au service de la police scientifique, là où l'on n'aurait dû jamais la sortir. Si Monsieur Moutinot n'avait pas été juriste mais issu du milieu de la police, il n'aurait jamais fait cette erreur.

2. Trouver un ou une personne du sérail avec des années de terrain; seul(e) personne à vraiment pouvoir maîtriser toutes les situations et comprendre le découragement de ses collègues.

Proposer au corps de police, dans son entier, les personnes qu'elle aimerait proposer, mieux encore, discuter avec les syndiqués comme avec les non syndiqués car ces derniers doivent avoir le droit de s'exprimer. Pourquoi pas une consultation du personnel en leur demandant quelques propositions de personnes.

3. Si il y a trop de juriste ou personne avec un profil trop politique dans l'État-major, vous en séparer et choisir, là aussi, quelques personnes de terrain.

Quant à moi, conservateur rétrograde, l'école de recrue devrait être conservé pour être admis dans la police car l'apprentissage de la discipline est importante dans ce travail et puis, aimant mettre un peu d'huile sur le feu, pourquoi pas débaucher quelques CRS, Garde Mobile ou gendarmes ?  (Ces derniers seront sûrement écrire et parler parfaitement le français puisque on n'y arrive pas à la sortie de nos écoles)

 

 

 

11:39 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Monsieur,

En ma qualité de lecteur laissez moi vous dire que vos raccourcis sont aussi courts que votre réflexion, elle même pauvre et réductrice !

Selon moi, simple citoyen, la responsabilité de ce fiasco incombe à l'autorité politique et l'élue du peuple, pour qui j'avais pourtant voté, et qui n'a pas su gérer la situation, qui en a visiblement perdu le contrôle mais qui compte sur une certaine hiérarchie pour rétablir une situation, créant ainsi un (ou deux) fusible artificiel qui ne résoudrait rien, qui pourrait même être à l'origine d'un incendie, sachant qu'il n'y a pas encore le feu dans la Grande Maison !

W.S. habitant de la Croix-de-Rozon.

Écrit par : Walter Sclechten | 12/01/2012

Monsieur W.S.,
Pour que l'autorité politique puisse prendre les responsabilités en conséquence, il faudrait changer le système d'élection et que les partis soient obligés de proposer, pour chaque département, les personnes qui auraient le profil adéquat pour le gérer. Actuellement, certains Conseillers d'État ont le profil adéquat et pas les autres pour gérer leur département. Il serait opportun, aussi, que les partis politiques se penchent sur la formation des départements pour les rendre plus homogènes et pas laisser faire au gré des envies des Conseillers d'État. Malheureusement, les faits étant ce qu'ils sont, je pense que mon idée n'est pas si réductrice que ça !
Cordialement

Écrit par : Herbert Ehrsam | 12/01/2012

Les commentaires sont fermés.