05/02/2012

La Suisse et le secret bancaire !

En voilà une mesure intelligente !


Lu dans TSR-Info :

Le Conseil fédéral devrait adopter une nouvelle stratégie de l'argent propre à la fin février. Les clients étrangers des banques devraient signer une déclaration selon laquelle ils ont bien déclaré leurs avoirs déposés en Suisse

Pourquoi seulement à la fin février ?    Les banques suisses, les banques étrangéres et surtout les intermédiaires financiers !

Guerre USA- Suisse comme le disent certains, sûrement pas, seulement le jeu du chat et de la souris entre américains, le gouvernement et leurs administrés. Je rappellerais aussi, comme pour la Suisse, la justice est indépendante !

Anecdote : dans une série américaine récente, un des quidams demande oú l'autre veut son argent, l'autre lui répond :surtout pas en Suisse car il n'y a plus de secret bancaire ! Les nouvelles vont vite et quelle publicité pour le travail déjà fait afin d'éradiquer l'argent sale dans notre pays.

Pour finir, vu que dans certains pays, le système bancaire n'est pas le top, les clients reviendront, tout en déclarant leur fortune et leur revenus, dans notre pays pour sa stabilité, pour sa sécurité et pour la qualité du travail effectué mais pour ce dernier point, on peut faire mieux !

Commentaires

Cette mesure est déjà appliquée depuis plusieurs mois par les banques sérieuses de la place pour toute ouverture de compte.

Écrit par : compliance | 05/02/2012

Désolé, mais même si vous avez une bonne bouille vous vous plantez grave.

Heureusement que le Secret Bancaire existait bien plus fort qu'aujourd'hui lors de la Deuxième Guerre Mondiale.

De nombreux juifs persécutés ont pu l'utiliser pour se sauver, survivre, vivre.

Idem avec les gouvernements de l'ex-Europe communiste.

Et regardez tous les conflits de l'après-guerre.

Personne ne peut garantir que des évènements équivalents ne se reproduiront pas dans le futur et là plus de sauvegarde pour les persécutés du moment, car les gouvernements assassins sauront tout.

Belle bêtise de croire que le Monde a changé. Il y a pourtant toujours des guerres avec des morts tous les jours...

Et pendant ce temps les places financières qui nous concurrencent déploient le tapis rouge pour recevoir nos anciens clients à la recherche du Secret Bancaire aux Bahamas, à Dubaï, Guernsey, Hong Kong, Israël, Jersey, Hong Kong, Londres, Panama, Singapour, USA (trusts du Delaware, Nevada,...), etc...

Les places financières de Genève et zürich ont déjà reculées de 5 places depuis 2009. Belle réalisation.

En gros, vous proposez de courir le 100 m avec un sac de patate autour des pieds pendant que nos adversaires viennent de finir leur fiole de dopant.

C'est navrant de naïveté, comme lorsque Chamberlain et Daladier revinrent tout fiers de Munich en 1938 avec l'assurance de Hitler qu'il n'y aurait jamais de guerre.

Quand on donne un doigt on vous arrache jusqu'à la poitrine.

Écrit par : anonyme | 05/02/2012

Cher Monsieur "anonyme"

Pour la 2ème guerre mondiale, oui c'est vrai que cela aura été utile pour certains pendant que d'autres ont été malheureusement volés par des intermédiaires. Connaît on combien de client ont été dénoncés pendant cette période ?
Non, je sais que le monde n'a pas changé et peut-être qu'une 3ème guerre se prépare mais ce qui est sûr c'est qu'actuellement les puissants de ce monde veulent notre peau (celui du secret bancaire) et, à ce sujet, je n'ai pas envie de voir toute notre économie imploser à cause que des personnes étrangères ne déclarent pas leur argent dans leur pays. J'ai travaillé 40 ans dans le secteur bancaire et pour ma part, les carottes sont cuites !
Il y a 40 ans, il n'y avait pas beaucoup d'étrangers qui travaillaient dans les banques en Suisse et maintenant non seulement des étrangers mais aussi des doubles nationaux, ce qui veut dire que l'on ne saura jamais de quel côté leur cœur pourrait balancer avec quelques "pets, pets" conséquents. Bien sûr, il y a les autres paradis fiscaux et croyez-vous que l'on puisse faire grand chose ! Si l’on est dans les règles, on pourra toujours les dénoncer sans arrières pensées pour nous soulager de notre impuissance.
Je pourrais encore m’étendre mais je m’arrête là.
Ce qui est intéressant, c'est que la Suisse se trouve dans la même situation qu'il y a des centaines d'années quand un Roi de France décida qu'il fallait mettre un terme à cette Genève opulente et insolente et fis, si je ne me trompe pas, déplacer la route du commerce par Lyon, et Genève passa par une période des plus mauvaises.
Conclusion, la loi du plus fort est toujours la meilleure !

Écrit par : Herbert Ehrsam | 05/02/2012

Les commentaires sont fermés.