28/02/2012

PRINTEMPS ARABEs et DÉGÂTS COLLATÉRAUX !

Problèmes avec certains tunisiens  !


Ce ne sont que des dégâts collatéraux, le problème, à mon avis, est simple. Pendant que les régimes s'écroulaient on n'a ouvert les cellules des prisons aussi bien aux prisonniers politiques qu'aux délinquants communs. Ces derniers n'avaient pas très envie de rester au bercail. La solution pour séparer le bon grain de livraie c'est de demander aux Autorités Tunisiennes de nous donner l'accès à leur base de données que la police possède pour repérer les malfrats et les renvoyer chez eux et le tour est joué bien que !?.

Cette solution peut-être adaptée aux autres pays où a eu lieu une révolution. En ce qui concerne l'Algérie, n'est-ce pas de notre faute si cette dernière ne coopère pas ? N'avons-nous pas accepté, comme réfugié politique, des personnes peu recommandables ?

Concernant les forts dans les Alpes, si nos vaillants soldats ont pu y vivre, pourquoi pas les vendeurs de drogue et autres délinquants étrangers ?

Il faut que nos Autorités fédérales se bougent :  Comme les USA, nous avons besoin d'une vraie police fédérale et bien sûr, des pénitenciers fédéraux qui soulageraient les Cantons. Les frais de la délinquance étrangère doit être supportés par la Confédération et à cette dernière de faire pression sur certains pays pour qu'ils reprennent leurs délinquants ou payent le coût de ceux-ci sur notre territoire.

 

Commentaires

Il faut des renvois. Rapides, sans fioritures. Les aides au retour sont là pour pallier à ce problème. La seule chose qui manque est le courage et la volonté politiques.

On ne comprend pas pourquoi les autorités ne prennent pas leur responsabilité et passent leurs journées à emmerder les braves citoyens, les collaborateurs, mesquinement.

Les accords de réadmission existent avec l'Algérie. Il suffit simplement de rester fermes avec ce régime parmi les plus autochrates.

Concernant les Tunisiens, la collaboration des deux diplomaties, suisse et tunisienne, devraient mettre fin à cette clandestinité délinquente.

Tout est mis en place. Il faut juste vouloir.

Écrit par : Justine | 29/02/2012

La manque d'organisation change souvent en un remord! On souhaite seulement pour palier cela que les nouveaux dirigeants en soient digne de se nom!

Écrit par : faire part | 29/02/2012

Bonjour,
Je ne suis pas un spécialiste des questions politiques relevant du printemps arabe. Tout ce que je peux en dire c'est que nous occidentaux nous rêvons de voir s'installer dans les pays musulmans une vraie démocratie afin que l'on puisse fraterniser totalement - la grande affaire reste la séparation des convistions religieuses qui doivent rester privées et celle des appartenances politiques. Intrinsèquement, il est vrai que l'on peut concevoir comme étant un bel idéal la fusion de la religion avec la politique, mais chacun voit bien que c'est tout de même la laïcité qui l'emporte en démocratie... Il y a beaucoup de soffrances inutiles organisées au nom des religions... La France ne fut pas épargnée à ce sujet si l'on se réfère à son histoire... Inquisition, guerre de cent ans, etc. Quoi qu'il en soit de mon point de vue, si le Prophète Mohammad est celui du prolongement,et de la réactualisation des préceptes et évangiles chrétiens, il n'y a aucune raison pour que chréteins et musulmans ne se comprennent davantage. Je conseille à vos abonnés de lire l'ouvrage intituké "L'ère deophile" paru aux éditions www.art-access.fr pour connaître l'avis de philosophes éclairés sur bien des questions touchant aux différences du domaine religieux.
Puis, je voudrais que vous ailliez sur le blog de l'artiste dont le lien est ici donné (http://mathiasollivier.wordpress.com) pour que vos amis écoute la chanson : "le thème de mai", cela leur mettra du baume au coeur... On a toujours besoin d'une chanson quand on se met en route pour changer la société. Courage à tous et Incha Allah.

Écrit par : Jean Marie | 03/03/2012

Les commentaires sont fermés.