05/12/2012

Avez-vous la mémoire courte ?

Il y a quelques années, la coutume voulait que le Président de la Confédération reste en Suisse !

Je crois, même, que la Suisse n'invitait personne, neutralité oblige, mais acceptait volontiers quand un dignitaire d'un pays étranger en faisait la demande. Nos ambassades étaient là pour expliquer aux Autorités étrangères ce processus.

Bien entendu, faisait exception l'invitation à participer à des conférences internationales dans notre pays.


On critique Monsieur Ueli Maurer car il veut rester en Suisse, je pense qu'il a 100% raison, il doit être présent si l'un ou l'autre des grands personnages de notre monde avait une envie folle de rencontrer notre Président dans le cadre d'un voyage en Europe. 

On peut le remercier aussi pour les frais qu'il nous fera économiser, très bon pour notre budget; sans compter la préservation de la planète au niveau du CO2 !  Les Verts devraient apprécier !

En conclusion, pourquoi ne pas revenir au principe d'autrefois ?

Le droit coutumier s'envole au fil du temps mais le droit écrit reste ! Un cahier des charges existe-t-il pour nos Conseillers fédéraux ? Pour le Président ?

Commentaires

Les socialistes on les entend à l'année,les Verts encore plus et sitot qu'un UDC est nommé président de la Confédération,c'est un drame national de la part des anti Armée et des autres jaloux comme des poux ni plus ni moins.Et ce soir pour tous les mécontents de cette présidence annuelle ,Infrarouge aura comme invité Ch.Blocher de quoi en ravir plus d'un/rire

Écrit par : lovsmeralda | 05/12/2012

Les commentaires sont fermés.