21/02/2013

LA FIN D'UN PARADOXE !!!

Il y a, déjà, un certain temps q'une parlementaire et personnalité très connue de la droite traditionnelle tançait la droite conservatrice pour ses attaques contre les "sans-papiers" car on n'en avait besoin !


Hier, au Conseil Municipal, le PDC (faisant partie de l'entente... Ah, bon !), s'est allié à la gauche et les verts pour autoriser la Ville de Genève à engager des jeunes "sans papiers". 

Désolé de vous le dire, ce n'est que justice, car on ne peut pas fermer les yeux sur la présence des parents et laisser leurs enfants dans la rue. Je préfère qu'ils soient payés pour faire quelque chose plutôt que de toucher l'aide sociale et rien faire.

Genève a toujours été un canton où le droit est à géométrie variable, pourquoi voulez-vous que cela change ? (l'occupation illicite de logements, etc)

Quand une loi semble difficilement applicable, pourquoi vouloir la changer dans un canton où il y a, semble t'il, le plus d'avocats au m2 ? (Une façon comme une autre d'éviter une augmentation du chômage)

Je verrai sûrement le résultat par la disparition de tous ces jeunes de différents horizons qui, dans mon quartier de la Servette, squattent un petit parc destiné aux mères et leurs petits-enfants ou aux personnes âgées. A noter, que ces jeunes sont intelligents, ils s’asseyent généralement sur le banc où il y a du soleil !   Une mère de famille d'origine étrangère m’avait dit avoir peur et je n’ai pas su quoi lui répondre !

CONCLUSION : ENCORE UNE RAISON POUR CERTAINS DE NE PAS VOTER CET AUTOMNE AUX ELECTIONS CANTONALES !  (On s'amuse comme des petits fous à passer d'un parti à un autre comme dans les vases communiquants mais toujours environ 60% des citoyens laissés pour compte)

Cela dit, la moitié de moi-même, d'origine suisse allemande fulmine et l'autre moitié, d'origine italienne me donne un certain pragmatisme, car la versatilité de l'être humain ne pourra jamais être changée ! Un certain humour permet d'avaler bien des couleuvres.

Commentaires

paradoxal et illégal! en tous cas nous voici informés: une partie des politiques genevois se donne le droit de légiférer et refaire le droit du travail suisse

grâce à eux: faudra bientôt rembourser les amendes payées pour emplois au noir dans la construction genevoise, à quelques malchanceux entrepreneurs un jour tancés

pendant que continue l'emploi au black & sans contrat donc sans recours, sous-payé voire pas, de quidams légitimes à emploi avec contrat de travail (étudiants, temps partiels etc)

absence d'éthique et délabrement dans les fonctions : un consensus trouvé?
où à défaut d'efficacité dans la fonction pour laquelle l'élu est nommé, changer les termes des responsabilités & devoirs devient son champ d'action

donner un job aux sans papiers, et laisser-faire les emplois non déclarés? quel déni citoyen, quel nivellement par le bas!

Écrit par : Pierre à feu | 21/02/2013

Les commentaires sont fermés.