01/06/2013

La fin du secret bancaire en Suisse !

Fiscalement vôtre !

Vous qui avez planqué votre argent pour éviter que votre entourage vous le dilapide, vous n'aurez plus qu'une solution, mourir pauvre comme Job !
Vous qui vouliez pouvoir acheter ceci ou cela sans donner d'explications à qui que ce soit, c'est fini !

Vous qui avez des petites souris à côté de votre régulière ou celles qui sont entourées par leurs petits chatons ou vieux matous, fini les galipettes ! Quant au sado-maso, ce sera, dorénavant, Niet !

Oui, certains diront qu'il y a le divorce, mais en général la situation n'est pas meilleure, car le conjoint(e) fera en sorte de vous saigner à blanc et s’il le peut; pour d'autres, il y a bien d'autres possibilités, mais attention, bien de mauvaises surprises peuvent apparaître et là, il faut être "gonflé" pour en supporter les risques !


Allez, Messieurs les Ministres des Finances, soyez " coule " avec toutes ces personnes et, je vais vous donner une solution :

Pouvoir "anonymement" déclarer ses revenus et sa fortune sans devoir en rendre compte à qui que ce soi et payer sa contribution à l'Etat. Il faut bien payer nos fonctionnaires et renflouer leurs caisses de pension !

Comment faire ? C’est très simple, la banque envoie une estimation fiscale sous un numéro spécial puis l'AFC, renvoie à la banque le décompte d'impôt (sur les revenus et la fortune) qui est réglé par cette dernière. Les communes, les cantons et la Confédération seront satisfaits à 95% !

En conclusion, chacun(e) pourra utiliser son argent sans avoir à rendre des comptes, mais être, tout de même, en règle vis-à-vis du fisc et pouvoir le prouver si jamais.

A bon entendeur ...

Commentaires

je trouve minable ces banquiers SUISSE qui dénoncent les comptes des ètrangers PARTICULIERS OU HOMMES POLITIQUES .................10 ans après...surement en échange d'une valise garnie en premier ligne ...........la FRANce

Écrit par : dany lemaitre | 01/06/2013

Cher Monsieur,

Je ne pense pas que des banquiers vraiment suisses vendent leur pays. Je connais un grand banquier qui a avalé une liste de noms de client et qui s'est fait même tabassé pour avoir fait cela.
Aujourd'hui, avec la possibilité d'avoir plusieurs nationalités, on ne sait pas exactement pour qui roulent ces personnes.
Les temps changent et la confiance,est-elle encore une valeur sûre?

Écrit par : Herbert Ehrsam | 01/06/2013

On ne va pas quant même nous faire avaler que les banques suisses cessent de blanchir du ponion, on ne va pas cacher la forêt derrière l'arbre de la bêtise helvétique !

Les suisses qui ne savent même plus parler, il suffit de voir ou d'entendre nos "journalistes" balbutier dans les antennes pour comprendre qu'ils répèterons les mêmes âneries que celles que vous, également, chantez sans réelle conviction !

Il ne me semble pas avoir vu des banques suisses fermer leurs portes blindées !

Ce n'est pas parce-que, que comme en 39, les banques suisses avaient changées d'affectation suite à des alliances restées cachées peu de temps que les chinois, les russes, les indous et autres ratisseurs exotiques ne viennent pas blanchir en Suisse !

En fait jusqu'à ce jour, ce ne sont que les petits tricheurs qui se prennent la bien-pensance à la mode sur le coin du pied !

Selon les dires des professionnels que je fréquente également, personne ne se plaint vraiment dans le milieu bancaire de cette très médiatique reconversion, au contraire, ils embauche des milliers de chinois pour draguer les fuites de ce nouvel empire de l'évasion fiscale ou autres trafiques venant des cliques islamistes !

Écrit par : Corto | 02/06/2013

Mon cher "Corto",
L'hypocrisie n’a jamais tué personne autrement cela se serait. Nous pouvons, toutefois, penser que les banques suisses ont une certaine réputation à défendre, mais il ne faut pas être naïf, il y aura toujours de l'argent blanchi par des personnes qui n’ont rien à faire de la réputation de notre pays ou d'autres, mais ceux-là seront toujours insaisissables. Depuis la nuit des temps, le cul et l'argent mènent ce monde.
Depuis la nuit des temps, l'être humain est manipulé par d'autres êtres humains au moyen de diverses idéologies dont j'inclus les religions. Comme la corruption, un art qui n’est pas près de disparaître malgré tout ce que l’on essaye de faire pour la combattre.
Je suis pragmatique, si l'on peut mettre en place un système qui peut, en sorte, ménager la chèvre et le chou soit les intérêts des autorités fiscales et de ceux qui veulent maintenir leur petit "jardin secret", pourquoi ne pas essayer ! Mon père était journaliste pendant la guerre et après et j'ai appris beaucoup de choses avec lui et il est clair que son cursus était sûrement supérieur à ceux d'aujourd'hui !
En conclusion, cela fait bien des années que je ne me fais plus d’illusions sur ce monde et que je m’amuse de toutes les conneries que j’entends sur beaucoup de sujets qu’ils soient politique, économique ou religieux. Comme je resterais humble, j’admets, volontiers, que mon objectivité puisse être subjective pour d’autres.

Écrit par : Herbert Ehrsam | 02/06/2013

Les commentaires sont fermés.