15/09/2013

Les élections genevoises, le grand bazar des promesses !

Souvent non tenues. Oh! Pardon, que l'on n’a pas pu appliquer. La faute à qui ? Aux autres, à ceux qui ne les ont pas acceptées en ne rejoignant pas la majorité sur tel ou tel sujet.

Au-delà de ces problèmes, il y en a un qui est très important, imposant une démocratie aléatoire à ces concitoyens :


 Comme à chaque élection, l'inertie du système permet de maintenir à leur poste des élus qui ne devraient plus en faire partie. Oui, tant que leur parti nous les impose sur leur liste ils seront réélus par "inertie" jusqu’à la fin des temps.

 En conclusion, la démocratie sera presque parfaite lorsque l'on pourra mentionner sur une liste neutre dite "négative" ceux que l'on veut voir disparaître des bancs des élus. Je suis sûr qu'à ce moment-là, le taux de participation fera un bond ! Oui, c'est vrai, quand on voit le cirque que font certains, en plénière, il y aurait certainement un renouvellement en profondeur de "l’hémicycle".

Peut-être un article à rajouter dans la nouvelle Constitution ? Non, je rêve, car personne n’a intérêt à proposer un système qui botterait les fesses de certains. Dans le privé, les incapables peuvent être virés et, pourquoi pas, en politique ? Non Non, pour avoir des idées pareilles je dois être malade !

 

Les commentaires sont fermés.