14/11/2013

Affaire Christiane Taubira !

 

Cette affaire est une affaire franco-française et de ce fait, ne me regarde pas sauf si un élu Suisse et genevois se permet de participer à ce débat.


En tant que citoyen qui défend une Suisse indépendante et neutre je ne me mêle pas des affaires qui ne concernent pas mon pays (Cela ne veut pas dire que je n'y m’intéresse pas). La Neutralité, pour moi, veut encore dire quelque chose.

Chaque citoyenne ou citoyen Suisse peut avoir son avis personnel et l'exprimer, mais quand on est un élu du peuple, on évite de rentrer dans un jeu qui peut faire du tort à mon pays. Je profite de rappeler que toute position politique que prennent des élus par rapport à des conflits antérieurs ou actuels, prennent en otage le reste de la population et c’est bon de le rappeler aujourd’hui qu’un nouveau Grand-Conseil va légiférer durant 5 ans. (Valable aussi au niveau des Conseils municipaux). Pour moi, seul le département des affaires étrangères sous la houlette du Conseil fédéral a le droit de prendre position. "Droit supérieur" à ceux des Cantons et des entités subalternes.

Si j'ai bien lu le blogue dans la tribune de Genève, il s'attaque aussi à Manuel Valls, un des plus centristes des socialistes français, une personne qui est incontournable pour notre sécurité autour de Genève et qui vient de signer des accords de collaboration avec notre ministre de la justice et de plus à une maman tessinoise, pas très malin !

Ayant été contre la double nationalité, j'ai accepté de me plier à la décision démocratique de la majorité du peuple suisse et sur cette base, j'aimerais que les doubles nationaux respectent la souveraineté de chaque pays ; quand il est dans son pays d’origine, il a tout à fait le droit de le critiquer, mais pas depuis notre pays.

 

Certains pays sont devenus multiculturels et multicolores et doivent l’assumer d’autant plus qu’ils ont été des grandes puissances coloniales (maintenant des grands frères possessifs). Certains américains n’acceptent pas les gens de couleurs et ils devraient réfléchir sur l’attitude de leurs ancêtres qui les ont fait venir pour les exploiter. Combien de personnes sont mortes à cause de l'immigration et, comme il me semble, il n'y avait pas de statistique à cette époque, il est difficile de savoir le nombre d'individu(e)s décimés parmi les grands peuples amérindiens !

À bon entendeur !

Les commentaires sont fermés.