18/03/2014

L’OTAN, outil de la guerre froide, doit être démantelée !

Le Pacte de Varsovie a disparu et l'OTAN doit aussi disparaître. L'Europe doit prendre sa défense elle-même sans l'interventionnisme des États-Unis.

Le général de Gaulle parlait de l'Europe : de l'Atlantique à l'Oural (de la France à la Russie)

 


 

Les problèmes actuels sont issus de l’héritage des ex-puissances coloniales (cela, a-t-il vraiment changé ?) et de la bagarre, lors de la décolonisation, avec l'impérialisme "soviéto-chinois" qui a suivi pour l’hégémonie au niveau du monde. Nous en payons le prix, aujourd'hui, en Afrique, en Asie et en Europe. N’est-ce pas un Président américain malade qui a permis à Staline et autres dignitaires de faire leur sale boulot, dont le déplacement de population (diviser pour régner). YALTA, un traité qui (presque copier-coller de Munich ?) restera aux tréfonds de notre mémoire. (Nasser, Saddam Hussein, Kadhafi, Khomeiny, etc.). Et le Vietnam du Sud, état reconnu par l’ONU, ou a-t-il passé ?! (Là, il faut bien reconnaître que les USA étaient bien seuls contrairement la libération de Koweït, seule intervention justifiée)

 

Les Américains devraient régler les problèmes chez eux et d'arrêter de donner leur leçon de morale au reste du monde. (Il n'y a pas seulement la puissance militaro-industrielle, mais plus sournoise, la puissance religieuse qui, par différentes organisations, fait du prosélytisme dans le monde. (Un exemple : conflit en courant d'obédience protestante et orthodoxe en Éthiopie).

 

L'Europe devrait peut-être s'occuper à se soigner avant de donner de vouloir soigner les autres en offrant de l'argent dont elle sait qu'elle en a bien plus besoin pour elle-même. Les promesses rendent les fous joyeux. Comment les Ukrainiens ont pu y croire ?

 

Devons-nous rappeler à l'Europe que la Russie est à majorité orthodoxe, c'est-à-dire chrétienne comme une grande partie du continent européen. Je peux comprendre que la Russie soit sur ses pattes arrière quand les Américains veulent imposer leur loi sur notre continent et développer des bases d'armement toujours plus proche de chez eux.

 

Nous sommes en 2014, les risques viennent d'autres régions avec le terrorisme et c'est le moment, où jamais, de traiter la Russie comme un partenaire et non comme adversaire potentiel. Il faut, surtout, rétablir la confiance en arrêtant l'interprétation de certaines règles internationales de façon "à géométrie variable".

 

J'avais trouvé dommage que pour l'ex-Yougoslavie, on n'ait pas pu surtout voulu faire de ce pays, comme la Suisse, un pays de diversité culturelle. Quant à l'Ukraine, ce qui s'est passé me rend très méfiant sur le nouveau gouvernement. Ce pays devrait, effectivement, comme le proposent certaines personnes, en faire un état fédéral et neutre, protégeant les minorités. On verra, à la prochaine élection, ce qui va en sortir de cette boîte de pandore ! 

 

La différence d'interprétation religieuse est bien souvent si marquée qu'elle empêche de maintenir certaines ethnies ensemble et c'est un leurre de vouloir absolument leur imposer quelque chose qu'elles ne désirent pas si ce n'est que de préparer des génocides ultérieurs. Rappelons-nous les difficultés, auxquelles notre pays a été confronté pour mettre ensemble des régions catholiques et protestantes.

 

Quelques pays confrontés à ces problèmes : Ukraine (orthodoxes et catholiques), Nigéria (chrétiens et musulmans) et malheureusement le cas le plus terrible, le Centre-Afrique ! sans parler des minorités chrétiennes en terre d'Islam.

 

Conclusion : On veut transformer, de façon immédiate, en système démocratique des pays qui n’ont jamais connu ce système, c’est de l’utopie. De plus, ceux qui ont adopté récemment ce système, les peuples n’ont pas encore compris qu’ils faillaient attendre les élections suivantes pour se séparer d’un gouvernement qui ne leur plaisait pas comme l’Ukraine, l’Égypte, la Thaïlande, quant à l’Afrique, c’est incroyable comme c’est facile d’accuser, ceux qui ont gagné, de fraude ! Mais ce qui est sûr, les abstentionnistes et ceux qui ont prôné le boycott, n’ont qu’à se taire.

 

Notre pays, qui n’a jamais eu de colonies, est très bien placé pour apporter son aide au niveau de la formation en matière de démocratie, mais tout en restant neutre et surtout d’éviter de donner l’impression de faire la morale aux autres. Ne participons pas à des sanctions qui sont d'une hypocrisie et d'un cynisme incroyable.

 

  

Commentaires

Le refus d'assumer sa propre défense permet à l'Europe de fanfaronner tout en se sachant à l'abri d'une riposte directe.

Écrit par : Mère-Grand | 18/03/2014

Les commentaires sont fermés.