05/06/2016

Un environnement défavorable peut changer !

Les votations en Ville de Genève... une bonne leçon pour certains dont "ma pomme" qui sont pris pour des poires !


Quand on est né en Ville de Genève depuis 65 ans, on pense s'être attaché à cette terre, mais plusieurs coups de boutoir peuvent changer les choses :

1. le vote des étrangers (qui a m'a ôté le contrôle de ma terre... je me sens solidaire des Amérindiens)

2. la détérioration de l'environnement social dans son quartier ... principalement la saleté, le bruit, etc.

3. Un état dans l'état. L'infiltration de l'Etat par des noyaux corporatistes et idéologiques ...

4. Une décision de certains de construire m'obligeant à réfléchir sur un déménagement plus que probable !

 

La votation de ce jour ou l'on voit une majorité de citoyens à se faire payer leur hobby culturel par les autres me conforte dans mon idée, car on peut prendre les gens pour des cons, mais il y a moment ou la ligne rouge est dépassée ! Pourquoi payer des impôts pour des choses qui ne nous intéressent pas et en plus supporter les incivilités croissantes dans cette ville ou le "j'menfoutisme" règne en maître ... (la fameuse éducation soixante-huitarde)

 

En tant que cycliste et piéton, les plus grands dangers sont les autres cyclistes et motards (petits, moyens et grands engins). En un mois, deux fois j'ai risqué ma vie... sur un trottoir et sur un passage de sécurité !

 

Il y avait encore une possibilité, changer simplement de commune genevoise. Comme j'ai un grand doute sur la capacité du Canton de Genève à résoudre ses problèmes financiers vu la situation politique à la française ! (J'aime bien la politique française au niveau des Guignols de l'info), je pousse la réflexion plus loin.  

N'est-il pas temps de faire le grand saut ... et d'aller payer ses impôts dans cieux plus hospitaliers .. En Suisse qui commence après Pont-Céard ?

 

Herbert Ehrsam un retraité désabusé

 

(Par une certaine masturbation intellectuelle, certains milieux s'ingénient à vouloir nous imposer un environnement social qu'ils pensent optimum pour les simples péquins que nous sommes mais malheureusement il y a des gens comme moi avec une indépendance d'esprit tel qu'ils refusent que l'on leur dicte leur façon de penser et d'accepter n'importe quoi ! et bien-sur qui explique pourquoi je n'ai plus voulu rentrer dans un parti) 

 

 

Commentaires

Bienvenue dans le club des* enfumés * synonyme de roulés dans la farine comme on dit chez nous !

Écrit par : lovejoie | 05/06/2016

Les commentaires sont fermés.