16/09/2018

Qui veut casser les relatives bonnes relations avec la Russie ?

Mon pays, la Suisse, applique des sanctions "soft" par rapport aux USA et à l'Europe et j'ai l'impression que notre position dérange ce petit monde.

D'après ce que j'ai compris, deux espions russes ont été arrêtés en Hollande avec du matériel d'espionnage et il devait venir en Suisse. AH ! bon. Ils se baladaient avec ce matériel et allaient traverser plusieurs pays avant d'arriver chez nous ! On nous prend pour des cons …  Car, à mon avis, les services secrets russes auraient quand même l'intelligence de faire transiter en Suisse ce matériel par la valise diplomatique, non ?

 

J'ai beaucoup plus peur des USA que de la Russie quand j'entends les propos d'un certain Monsieur John Bolton contre la Cour pénale internationale. Je rappellerais que nous avons une Suissesse Madame Carla Del Ponte, brillante compatriote, qui a présidé cette Institution. Elle doit sûrement apprécier ces propos.

 

Quand on menace une cour de justice comme la CPI, cette dernière ne pourrait-elle pas émettre un mandat d'arrêt international contre ce personnage ?

 

Je ne vous étonnerais pas en vous rappelant que Genève est un nid d'espions … vu l'ONU. Aujourd'hui, on vise la Russie, mais les autres grands pays sont, bien sûr, de "saintes nations" ! 

 

(PS : Malgré qu'il est sorti en 2015, un livre qui reste toujours d'actualité, je dirais même plus !!

De Pierre Conesa, "LA FABRICATION DE SON ENNEMI ou comment tuer avec sa conscience pour soi". Après avoir lu ce livre, plus rien ne vous étonnera et vous incitera à réfléchir à chaque information que l'on balance à la tête.. À bon entendeur, salut) 

 

 

Commentaires

En effet, Genève et au-delà du fait qu’elle soit aussi appelée Cité de Calvin ou ville du bout du lac, apparaît aussi être, comme vous l’écrivez, « un nid d’espions » ...

Mais des espions qui pullulent à la surface du globe, aucun ne sera aussi redoutable que le russe, on l’a bien compris...:-)

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2018/09/14/cette-russie-mais-que-ferait-on-sans-elle.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 16/09/2018

Pierre Conesa est une personne remarquable. L'écouter est un plaisir tellement il parle d'intelligence. Voilà le ministre des affaires étrangères qu'il faudrait à la France. Mais celle-ci a tourné néo-con... Alors...

Les Pays-Bas sont aussi en pointe contre la Russie. Cf. MH17.

Écrit par : Daniel | 16/09/2018

"Les Pays-Bas sont aussi en pointe contre la Russie. Cf. MH17." (Daniel)


Déjà bien avant par leur statut de membre "expendable" de 2ème ligne de l'OTAN, recompensé par les USA en leur laissant la liberté d'exploiter la farce fiscale des corporations néerlandaises (B.V.). dans le domaine des droits de propriété intellectuelle (par exemple, les licences de "logiciels"), tant que les USA peuvent eux-même exploiter le détail des déclarations des corporations faites auprès du gouvernement néerlandais, et offrant p.e. à Microsoft une certaine incitation à dépenser localement de l'argent pour cette surveillance des russes.

https://en.wikipedia.org/wiki/Dutch_Sandwich_(tax_avoidance)

https://en.wikipedia.org/wiki/Conduit_and_Sink_OFCs


https://www.blackhat.com/presentations/bh-europe-05/bh-eu-05-geers-up.pdf

https://www.researchgate.net/profile/Jurjen_Jansen/publication/282572020_Cybercrime_and_the_police/links/5612589808ae0fc513f330dc/Cybercrime-and-the-police.pdf

Mais il y a aussi le contexte historique à Amsterdam du centre principal d'échange de traffic internet entre l'Europe et les USA.

https://en.wikipedia.org/wiki/Amsterdam_Internet_Exchange

https://en.wikipedia.org/wiki/Neutral_Internet_Exchange

Écrit par : Chuck Jones | 16/09/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.