A peine 30% de participation aux élections municipales ...

Une claque magistrale aux partis politiques et les pleurnichards qui se plaignaient de pas pouvoir encore blablater entre les deux tours, clouer au sol !

Pendant le confinement de la population, les potentiels électeurs en confinement avaient tout le temps de réfléchir quoi voter ! 

Comme moi, il n'était pas difficile de poser son enveloppe dans une boîte aux lettres en allant faire ses commissions puis rentrer chez soi, mais ils ne l'ont pas fait. Dont acte !

Et les pleurnichards nous prennent vraiment pour des imbéciles ou sont dans leur nuage idéologique !

AH! encore à ceux qui se posent la question, comment augmenter la participation ? Il n'y a qu'une possibilité, faire voter, non plus pour un parti, mais pour des propositions concrètes avec le financement prévus mais malheureusement utopique. 

Une question, croyez-vous que le mauvaise séance cinématographique ou mauvaise pièce de théâtre à laquelle on assiste lors des séances du G.C. ou pire, le C.M. de la Ville de Genève rend les représentants d'une minorité de la population crédible ?

 

PEUPLE DE GENÈVE aller voter …. Mais blanc et vous aurez rempli votre devoir électoral et là il n'y aura plus de discussion ... Les gens s'en foutent ...A ce moment là, le message à la classe politique sera clair !

Conclusion : Si l’on peut voter oui ou non pour un sujet bien précis, ce n’est pas compliquer à moins que ledit sujet soit compliqué ; mais pour les élections, les programmes des partis peuvent être considérés comme 50% de bon et 50% pour la poubelle (blablatage idéologique) alors pourquoi vouloir voter pour un parti ou l’autre.

 

Les commentaires sont fermés.