Crimée ! Crimée ! son histoire ?

A force d'entendre tous ces chefs d'Etat crier contre la Russie pour son rattachement de la Crimée, et croyant à la formule 

                                     le droit des peuple à disposer d'eux mêmes 

j'ai voulu en savoir plus !  Voici ce que j'ai trouvé sur internet ..

 

Le 19 février 1954Nikita KhrouchtchevPremier secrétaire du Comité central du Parti communiste de l'Union soviétique et dont l'Ukraine était la patrie d'adoption, rattache l'oblast de Crimée à la République socialiste soviétique d'Ukraine (RSSU) à l'occasion du 300e anniversaire de la réunification de la Russie et de l'Ukraine, au terme d'un débat de 15 minutes au sein du Comité central12. Treize années plus tard (en 1967), les Tatars de Crimée furent réhabilités, mais sans pour autant être autorisés à revenir dans la péninsule. Ils n’accédèrent à ce droit qu'après la fin de l'URSS et son remplacement par la CEI. (différents éditeurs vont dans le même sens)

Ma question est simple :

A quelle date, le peuple de Crimée a voté son rattachement à l'Ukraine ?

Merci de me fournir la date.

(personnellement, je rejoins la position de feu le Général De gaulle qui pensait que l'ONU politique était un machin. On peut constater que, souvent, les décisions ne reposent pas sur la Chartre de cette Institution mais bien du jeu des majorités du moment. A l'époque, les pays imprégnés de l'idéologie régnant en URSS et aujourd'hui .. Comme l'hypocrisie fait loi sur cette terre on n'a plus qu'à suivre la partie d'échecs multi-joueurs avec intérêt)    

Commentaires

  • N'est-ce pas Staline qui a déplacé plusieurs peuples ?
    Il est clair qu' aujourd'hui, il ne reste plus que la majorité des russophones et que ce n'était pas malin que le parlement ukrainien après que le Président a été renversé (pourtant élu) a décidé que le Russe n'était plus une langue officielle !?
    Quand j'ai vu les images à la télévision des affrontements il y a malaise.
    Dans le monde, il y a eu une multitudes de peuples déplacés ou massacrés (amérindiens par exemple).
    Et d'autres éternels problèmes comme la Palestine, les Arméniens, etc. On n'en finira pas ! C'est comme l'Afrique ou l'Asie, les puissances coloniales ont découpés ce continent ... diviser pour mieux régner de telle façon que des religions incompatibles ont été regroupées sous des noms de pays divers. ( encore un exemple parmi d'autres : le Cachemire entre l'inde et le Pakistan)
    Je conclurais par ce que je dis à mon entourage : Tant que tout ce qui aura été créé artificiellement par les puissances coloniales n'aura pas été défait, il n'y aura pas de paix et surtout que les puissances occidentales arrêtent de s'ingérer dans leur affaire, ils ont déjà fait assez de mal.

  • Les Européens, suivant en cela les USA et leur obsession anticommuniste (faut-il rappeler l'épisode de Mc Carthy?) ont systématiquement démantelé toute l'économie russe à la chute de l'Union Soviétique, puis refusé la main tendue par Putin, très favorable à l'Europe avant cela.
    Au lieu d'avoir constitué un bloc géographiquement et culturellement naturel avec la Russie, elle s'en est faite une ennemie en la poussant dans les bras de la Chine, se privant en même temps d'une alliée naturelle de par ses organes religieuses contre le prosélytisme musulman qui l'envahit. Avoir Erdogan et Putin comme adversaires ne me semble pas de bonne géopolitique.
    P.S. J'imagine qu'il faut toujours, dans l'avion qui vous emmène aux USA mettre par écrit que l'on n'a pas de lien avec le communisme. Cela me rappelle une clause qui était exigée si on voulait passer par ancienne Irian Jaya (rebaptisée depuis en West Irian, or Irian Barat: l'affirmation que l'on ne s'y rendait pas pour des "raisons culturelles". Les compagnies américains et leur mainmise sur les mines d'or étaient donc automatiquement innocentés.

  • Vous avez raison mais ce qui me reste en travers de la gorge c'est le mépris vis à vis de Monsieur Gorbatchev. On lui avait promis que les pays de l'Est ne rentreraient pas dans l'Otan. Au moment de la dissolution du Pacte de Varsovie on n'aurait faire de même avec l'OTAN. Les pays de l'Est aurait dû suivre l'exemple de l'Autriche et devenir des pays neutres.
    Le mal est fait, plus moyen de revenir en arrière !

Les commentaires sont fermés.